Vie de l’établissement

Bonjour à toutes et à tous,
Lors de l’allocution télévisée du gouvernement, dimanche 19 avril, le ministre de la Santé et des Solidarités Olivier VERAN a annoncé que les familles pourront retourner voir leurs proches entre autres dans les EHPAD.
Le confinement strict fut une mesure destinée à protéger les personnes âgées contre le coronavirus, mais il a pu entraîner une détresse profonde chez certains résidents. En effet depuis le 7 mars, les visites familiales au sein des EHPAD ont été interdites, pour cause de pandémie mondiale.
Le ministre de la santé et des solidarités lors de sa conférence de presse est revenu sur les règles de confinement en précisant que les restrictions à cette exigence ne pourraient intervenir que dans des conditions « extrêmement limitées ». C’est ainsi qu’il a annoncé le rétablissement « à partir de » ce lundi d’un « droit de visite très encadrée pour les familles » dans les EHPAD.
Mais les visites aux personnes âgées dépendantes ne pourront avoir lieu que dans certains cas très précis : « Ce sera à la demande du résident, ce sera dans des conditions extrêmement limitées, pas plus de deux personnes de la famille (…), ce sera sous la responsabilité des directions d’établissements qui devront dire à la famille lorsque ce sera possible et dans quelles conditions », a énuméré Olivier VERAN. Il a ajouté « l’impossibilité maintenue d’aller toucher la personne, d’être en contact physique ».
Pour autant, la crise sanitaire n’est pas terminée, loin s’en faut, tout au plus pouvons-nous espérer qu’elle se stabilise. Pourtant la question de la levée du confinement, qu’il soit progressif ou rapide est à l’ordre du jour.
Penser « l’après » est certes un objectif réjouissant mais il est également complexe et cela peut se révéler source d’inquiétudes et d’interrogations notamment pour les établissements tels que les EHPAD dont les ressources humaines et l’approvisionnement en matériel sanitaire (masques, gants, GHA…) sont particulièrement contraints. Dès lors le déconfinement pourrait si nous n’y prenons garde majorer le risque de contagion.
Tel que cela a été fait depuis le début de cette crise, la direction et les membres du bureau tiennent à vous faire part de leurs réflexions et des décisions prises pour anticiper au mieux cette période de déconfinement :
En effet, des liens d’un genre nouveau se sont développés grâce au téléphone et à internet par l’intermédiaire des réseaux sociaux : Facebook, WhatsApp, autant d’outils qui ont permis pour certains de maintenir et préserver ces liens sociaux et familiaux. Les appels Whatsapp se maintiennent avec succès : les résidents se sont très bien habitués à cette nouvelle façon de parler au téléphone…Par équité, nous limitons à 1 appel par résident par semaine. Ce qui fait une centaine d’appels hebdomadaire.
Pour d’autres résidents dont ceux bénéficiant de soins palliatifs, les visites des familles ont été autorisées selon un protocole respectant toutes les précautions (visites programmées limitées en nombre en durée et bien sûr en respectant les gestes barrière). Pour les résidents identifiés en grand mal être du fait du manque de leurs proches, des « rendez-vous fenêtre » ont été organisés depuis la chambre du résident quand l’architecture le permet, à défaut depuis les salles donnant sur l’extérieur (les gens se voient et se parlent en même temps au téléphone).
Dans le contexte actuel ces modalités de maintien des relations se sont avérées primordiales mais pas toujours suffisantes parce que les relations ne peuvent durablement se résumer à des échanges virtuels à distance, aussi importants soient-ils.
Aujourd’hui il nous appartient de réfléchir à d’autres propositions en attendant un retour progressif à une situation plus ordinaire : visite des proches pour les résidents qui en exprimeraient la demande et ceux qui en ressentent le besoin impérieux. Visites conditionnées par toutes les précautions de sécurité pour s’assurer qu’il n’existe aucun élément de dangerosité ou de contagion pour les résidents et le personnel.
Les modalités qui ont été retenues sont les suivantes :
Mise en oeuvre : 1 relation téléphonique par Whatsapp ou visite
Nombre de visiteurs : 1 ou 2 maximum par résident
Horaires et durée des visites : Les visites se feront sur RDV, pris au moins la veille pour le lendemain, entre 15h et 17h30. La durée est dans un premier temps limité à 20 minutes/visite
Lieux : dehors, devant l’accueil et la salle de restaurant. L’accès aux étages reste interdit.
Mesures de protection dans l’établissement :
• Registre des entrées
• Désinfection systématique des mains à la SHA pour le résident et les visiteurs.
• Port du masque chirurgical obligatoire pour les visiteurs.
• Surblouse le cas échéant
• Pas de contact physique et respect de la distance physique de 2 mètres
• Les colis et autres sacs devront passer par le personnel d’accueil qui le remettra au résident après la visite
Les visites éventuelles se dérouleront, dans un premier temps, sous la supervision des agents d’accueil qui seront chargées de s’assurer du respect des mesures barrière.
Ces mesures sont contraignantes, nous en avons conscience mais leur seul objectif est de pouvoir concilier lien social et protection de la santé des résidents et des salariés.
Enfin, dans certaines situations particulières des dérogations restent possibles, au cas par cas, sur décision de la Direction.
La direction et les administrateurs

Bonjour à toutes et à tous,

Nous nous donnons régulièrement de nos nouvelles à distance depuis le 7 mars où nous avons répondu aux directives de confinement des EHPAD. Nous avons depuis limité les situations collectives au moment des repas (désormais proposés dans trois lieux différents pour respecter les distances à table et limiter les déplacements par ascenseurs) et des animations (maintenant en petits comités et de courte durée).

La distanciation est difficile à supporter de part et d’autre et nous avons mis en œuvre tous les moyens dont nous disposons pour entretenir les liens. Nous avons essayé de poursuivre nos conditions d’accueil, sans horaire et toujours 7 jours sur 7. Mais l’organisation des week-ends, lorsque l’effectif est réduit ne nous le permet plus. Aussi, pour optimiser la présence des équipes soignantes près des résidents, nous vous demandons de favoriser les dépôts de colis et bonnes attentions pour vos proches aux jours et heures de présence administrative. Les infirmières auront aussi plus de temps à vous consacrer si vous les appelez l’après-midi en semaine.

Bien évidemment, dès que les circonstances le permettront à nouveau, vous retrouverez vos proches aux moments que vous choisirez.

La direction,

BGP Conseil

Bonjour à toutes et à tous,

Depuis le samedi 7 mars, les résidents se retrouvent confinés dans l’établissement, avec la seule présence des professionnels, rassurante et bienveillante.

Nous tenons d’ailleurs à saluer leur travail, les liens réguliers, les nouveaux rapports sociaux qu’ils ont su inventer, créer, développer et mettre au service des usagers pour qu’ils conservent du lien social, du lien avec leurs proches.

Nous reconnaissons leur implication, leur motivation sans faille, leur disponibilité en ces temps difficiles où chacun est partagé entre ses préoccupations personnelles et ses obligations professionnelles.

Nous sommes conscients du dévouement dont chacun fait preuve au quotidien et il est de notre devoir d’employeur de pouvoir soutenir la mobilisation au sein de l’établissement.

Et c’est bien en prenant appui sur cette mobilisation de tous, qu’il nous a été possible d’organiser jusqu’à maintenant le confinement en préservant une qualité de vie aux résidents.

L’annonce faite par le ministre de la santé dans son intervention du 28 mars 2020 : « Je demande aux Ehpad de se préparer à aller vers un isolement individuel de chaque résident dans les chambres » Et « partout où ce sera possible, j’encouragerai toute démarche pour que le personnel qui travaille sans relâche déjà au sein des Ehpad puisse le moins possible sortir de ces établissements pour prendre le moins de risques qu’il revienne avec le virus« , confirme que cette période va se prolonger et doit nous conduire à anticiper et nous préparer à un confinement encore plus strict.

Cependant notre mission est aussi de rassurer, de permettre aux personnes que nous accueillons de sortir de leur isolement, de leur ennui et parfois de leur désarroi. Il convient alors de faire en sorte que le remède ne soit pas pire que le mal.

C’est pourquoi nous attendrons les recommandations officielles des autorités sanitaires suite à l’annonce du ministre avant d’appliquer un confinement strict en chambre.

Depuis le début de cette crise nous nous sommes attachés à protéger, faire prendre conscience à chacun de l’importance des gestes barrières qui permettront de sortir plus rapidement de cette situation de crise sanitaire inédite.

Toute notre énergie est consacrée à la fois à la lutte contre le virus et à la prévention de l’isolement.

Au-delà des annonces gouvernementales télévisuelles, nous nous attachons à appliquer les recommandations des autorités sanitaires avec lesquelles nous sommes en lien constant, notamment l’ARS de Bretagne.

Conscients par ailleurs de l’épreuve que nous traversons, coupés d’une partie de nos proches, nous tenons à partager avec vous des contacts de plateforme d’écoute et de soutien psychologique dont nous avons eu connaissance :

psychologues-solidaires.fr

psy-solidaires-covid.org

Il nous revient de tout mettre en œuvre pour maintenir et unir nos forces afin de prendre soin de nos aînés.

 

La direction,

BGP Conseil

Lundi 23 Mars

Encore une belle journée ensoleillée,

Ce matin autour du petit café nous avons lu les courriers écrits par les élèves d’une école d’Ecosse (l’institutrice est la fille d’une salariée), ils sont adorables, ils demandent aux résidents de rester positif, ils leur disent que le printemps est là et que donc tout va bien se passer!

L’après-midi place à la créativité et au jardinage. Réalisation des décorations du printemps, les résident sont toujours motivés pour donner un coup de main. Virginie et jardiniers ont redonné une beauté au balcon du premier étage. Ils ont profité par la suite de prendre un goûter au soleil.

La cerise sur le gâteau! Sylvie qui a travaillé à la résidence et qui est partie depuis peu en retraite a fait 120 crêpes pour que chaque résidents et salariés se régalent! Le sucré ça réchauffe le cœur. Encore un grand merci à toi Sylvie pour ce petit plaisir!

Je vous dit à demain,

Bonne soirée à vous.

Lucie

 

Un peu de nouvelles

Afin de vous donner quelques nouvelles de la vie à la résidence nous allons chaque jour vous racontez comment se déroule la vie ici:

Petit résumé du début de semaine:

Nous continuons les balades autour de la résidence afin de chaque résident puisse prendre l’air, se changer les idées, marcher … Ces moments sont très appréciés, autant par les résidents que les salariés !!! Les résidents sont toujours motivés pour participer aux animations, bientôt il va falloir pousser les murs pour gagner de la place! Nous veillons aussi à passer du temps individuel avec ceux qui en ont besoin.

Créer, chanter, bouger, rire, discuter, jouer permet à chacun de passer cette étape difficile plus en douceur! Ils sont aussi toujours très heureux d’avoir leurs proches au téléphone. N’oubliez pas Familéo, cela leur permet d’avoir de vos nouvelles avec de belle photo à regarder.

à demain pour de nouvelles aventures!

 

séjour à Sarzeau

Les 26 et 27 septembre des résidents de l’accueil de jour et de l’unité Alzheimer sont partis deux jours à Sarzeau, ils étaient accompagnés de Patricia, Valérie, et Virginie. Ils ont logé dans la résidence Marine Marie Le Franc à Sarzeau. C’est une résidence face à la mer, c’est un lieu convivial et adapté.

Arrivés en fin de matinée, ils ont pique-niqué face à la mer, puis sont allés se balader sur la digue. Afin de découvrir les alentours ils sont partis au port du Crouesty,  ils ont découvert le littoral Morbihannais après avoir pris un goûter à la pointe Penvin.

En fin d’après-midi il était l’heure d’aller récupérer les clefs du logement et de préparer les chambres. Afin de se délasser de la journée le groupe a pris un apéritif face à la mer. Après un repas convivial et collectif fait de rencontres inter-établissement chacun a regagné sa chambre.

De bon matin avec un bon petit déjeuner, l’équipe a profité de l’occasion pour retourner avec une résidente sur les lieux de son enfance. Pour conclure la matinée visite du château de Suscinio. Puis visite du bourg de Sarzeau et repas à la crêperie.

Pour terminer le séjour les résidents se sont rendus à  Vannes pour rapporter un petit souvenir à la famille.

C’est rempli de souvenirs et de joie que tout le monde est rentré à la maison.

 

connexion | © 2020 Résidence Les 3 Chênes | EHPAD à Pacé, Ille-et-Vilaine | Réalisation : imagic